Cyclone et référendum

Publié le par Bob

Désastre Birman

    Non seulement, les birmans se prennent des coups de matraques sur la tête mais en plus ils subissent des cyclones. ce qui n'est pas pour arranger leurs sorts.

    Mais le pire dans tout cela, c'est la junte militaire. Comment voulez-vous que l'on puisse aider ces êtres humains avec des tarés pareils comme gouvernant. Il est triste de constater que toute  l'aide humanitaire ne servira à rien.

    En effet, on sûr que les militaires ne laisseront pas entrer, en Birmanie, aucune organisation humanitaire. Pour assurer eux-mêmes leurs responsabilités à l'égard du peuple. C'est l'argument qui est développés pour justifier la fermeture des frontières. En réalité, ce n'est que de la paranoïa à l'égard de la communauté internationale. Les ONG sont considérer comme les instruments des services d'espionnages des grandes puissances.

    Autre certitude, le peu d'aide humanitaire qui arrive, au compte goutte, est gérée par l'armée birmane. En sachant que les militaires se servent au passage comme c'est souvent le cas dans ce type de régime totalitaire. Même si les militaires sont mieux logés que les autres.

La question que l'on peut se poser est :
Quel est le pourcentage de redistribution de cette aide aux sinistrés ?
Réponse probable : Infime par rapport aux besoins.

    De par cette triste réalité, on peut supposer que le gouvernement birman n'a pas l'intention de faire grand chose pour les aider. Si on prend en considération les émeutes réprimées dans la violence, le gouvernement ne va pas s'encombrer d'opposant probable, pour ne pas dire certains.
    Cette catastrophe météorologique est une aubaine pour se débarrasser de personnes gênantes, à moindre frais. Surtout que le référendum forcé est terminé. Référendum obtenu grâce au chantage de l'aide humanitaire, un bol de riz contre un vote favorable. Ce qui prouve que cette catastrophe est bien une aubaine et non un drame.

Ce qui engendre d'autres questions, toutes aussi tristes :
Est-ce utile d'envoyer de l'aide humanitaire en Birmanie, en sachant que le peuple n'aura rien et que l'armée birmane en profite ?
Etait-ce vraiment nécessaire d'envoyer "Le Mistral" (navire de fret humanitaire de la marine nationale française) en Birmanie, avec 1000 tonnes ?

    Le plus triste à dire mais il faut le dire. L'aide humanitaire en Birmanie ne sert à rien. C'est une aide stérile car une partie très infime partie de la population en bénéficiera...

... et encore ???

    Depuis quand les régimes totalitaires nourrissent-ils leurs opposants ?

Bob.

Publié dans Asie... Birmanie

Commenter cet article