Tradition et Barbarie

Publié le par Bob

Championnat de France de déterrage de blaireau à Cluny

    Les 16, 17 et 18 mai 2008 est programmé à Cluny (Saône et Loire) dans le cadre d'une « Fête de la chasse », un « championnat de France » de déterrage. Il s'agit d'un concours de chiens de chasse, dont les terrains de jeu seront les milieux naturels, et les « cibles » des animaux sauvages, en particulier des blaireaux.

    Le déterrage, méthode barbare, qui a pour principe d'acculer un animal au fond de son terrier à l'aide de chiens. Ensuite un équipage creuse à l'aide de pelles et de pioches la galerie concernée afin de pouvoir attraper l'animal à l'aide de pinces puis de le mettre à mort ou, plus rarement, le relâcher à distance de son lieu de capture. Cela en pleine période de reproduction ! C'est la technique de chasse la plus cruelle pratiquée aujourd'hui en France. Elle est pourtant autorisée par un arrêté ministériel, y compris au mois de mai, lorsque les petits sont à peine sortis des terriers et encore dépendants des adultes.

    Pour justifier le déterrage, les chasseurs invoquent généralement la régulation de certaines espèces, en réponse aux dégâts qu'elles occasionneraient aux activités agricoles. Cet argument n'est pas valable pour le blaireau, qui ne cause que des dégâts minimes aux cultures. Le blaireau se nourrit essentiellement de vers de terre, insectes, mollusques, micro-mammifères, fruits et tubercules. Parfois, les terriers creusés dans des parcelles agricoles peuvent ponctuellement causer de réels problèmes d'éboulement. Ce sont les rares cas où une intervention peut être nécessaire.

Voir article sur Animauzine
Voir article sur l'ASPAS
Pétition pour l'abolition déterrage : Signer ici

Mais le déterrage pratiqué dans le seul but de faire concourir des chiens pour un « loisir », ne présente aucune utilité, perturbe la faune sauvage et porte atteinte à la biodiversité. Quand cette méthode barbare devient un jeu qui est présenté comme faisant partie d'une tradition ancestrale, on peut se demander si les descendants ne sont pas plus déséquilibrés que leurs ancêtres. En préservant des traditions barbares, on préserve la barbarie.

RTL (Journal de 5h00 du 24 avril 2008 - audio, environ après 8 mm du début... )

Signalons enfin que le blaireau n'est pas dans un état de conservation favorable. L'espèce est protégée en Grande-Bretagne, Italie, Irlande, Espagne, Grèce, Belgique, Pays-Bas et au Luxembourg.

L'observation des animaux sauvages dans la nature, l'information scientifique et la pédagogie de la préservation sont des activités accessibles à tous et plus éducatives pour valoriser et préserver la nature que cette « technique de chasse » cruelle.

Il est, également, possible de boycotter la ville de Cluny et son département (71 - Saône-et-Loire), en refusant de faire du tourisme, ce qui me semble être une excellent solution. Curieusement, l'Office du tourisme de cette ville ne fait pas mention de cette manifestation dans son agenda. Etonnant pour un championnat de France qui devrait avoir lieu dans moins d'un mois. Aurait-on un doute à Cluny ? Ou cette de manifestation a été retirée de l'agenda, sans être annulée, pour éviter la mauvaise publicité ?

Office de tourisme de Cluny

Autres sources :
Forum de La Meute.org
FERUS

Bob.

Publié dans Environnement

Commenter cet article