Lycéens et baccalauréat

Publié le par Bob

Les profs, le Bac et la suite

    Depuis plusieurs semaines, les lycéens manifestent contre les suppressions de postes d'enseignants. Ce qui est tout a fait justifié. Ils descendent dans la rue parfois aidés par les enseignants. Mais, il faut savoir plusieurs petits détails qui ont leurs importances.

    En effet, au début du mouvement, certains professeurs (pas tous et très peu) qui désiraient manifester leurs désaccord avec les dispositions envisagées par le gouvernement, n'ont rien trouver de mieux d'utiliser les lycéens pour éviter de s'engager dans une grève. Bien entendu, le mouvement lycéen s'est déclenché car il est normal pour un futur bachelier d'avoir un enseignement de qualité avec une suffisance d'enseignant. Mais au fur et à mesure du développement du conflit, très vite les enseignants ont perdus le contrôle et n'ont pas réussis à stopper le mouvement. De ce fait, ils ont été obligés de soutenir plus profondément par un soutient en participants aux grèves.

    Il est peu probable d'obtenir quelques choses de la part du gouvernement. La logique économique étant supérieur à la logique de l'éducation. Le gouvernement fera semblant de s'intéresser au problème car les lycéens de terminal, principaux concernés, doivent passer leurs baccalauréats au mois de juin. Donc, le mouvement va s'essouffler et ensuite le vacances scolaires feront tout oublier jusqu'au mois de septembre, comme d'habitude.

    La prochaine rentrée se fera avec moins d'enseignant pour faire des économies budgétaires, ce qui permettra à Monsieur Nicolas Sarkosi, Président de la République française, d'augmenter son salaire de 140 % comme en 2007.

Bob.

Publié dans Politique

Commenter cet article